Tout savoir sur les tampons hygiéniques

Que faut-il savoir sur les tampons hygiéniques ?

Les femmes ont leurs règles en moyenne pendant 39 ans alors autant choisir une protection hygiénique qui vous correspond pleinement ! Notre article vous donne toutes les informations pour comprendre ce qu’est un tampon hygiènique et comment l’utiliser sans risques pour votre santé.

Qu’est-ce qu’un tampon hygiénique ?

Il s’agit de protections menstruelles à usage interne afin d’absorber le sang pendant les règles. C’est une alternative aux serviettes hygiéniques et à la coupe menstruelle. Très discret, le tampon doit être inséré dans le vagin ; il est adapté à toutes, même aux jeunes filles. Différents types de tampons existent : ceux avec un applicateur qui permettent d’être insérés plus facilement dans le vagin, les tampons normaux sans applicateur qu’il faut insérer avec son doigt et le modèle compact qui est plus petit. Avec la cup, ce sont les seules protections menstruelles qui permettent de se baigner pendant les règles.

Comment cela fonctionne ?

Contrairement à la cup, ce sont des produits à usage unique. Le tampon se compose de différents éléments : une partie absorbante au centre recouvert d’un fin voile pour faciliter l’insertion et le retrait en douceur, un cordonnet permettant de le retirer et, pour ceux en possédant, un applicateur pour aider à l’insertion. Certains tampons contiennent également des parfums et des neutralisateurs d’odeurs.

Comment choisir son tampon ?

Pour choisir au mieux votre tampon, car chaque femme est unique, vous devez vous demander comment est le flux de vos règles. Est-il léger ou abondant ? Un tampon adapté à vous c’est la sécurité d’une protection optimale. Le niveau d’absorption minimum de votre tampon doit correspondre à votre flux ; pour être sûr de son efficacité vérifiez votre tampon après usage. Si en moins de trois heures il est totalement imbibé alors choisissez le niveau d’absorption supérieur ; au contraire, si au bout de quatre à huit heures il n’est toujours pas imbibé alors optez pour un niveau d’absorption plus bas. Demandez-vous également si vous souhaitez un applicateur ou non.

De quelle façon mettre un tampon ?

C’est très simple et, avec de la pratique, cela ne vous demandera que quelques secondes ! Tout d’abord lavez-vous bien les mains avant d’insérer votre tampon. Détendez-vous et installez-vous dans une position confortable. Ensuite, déballez votre produit hygiénique et insérez-le suffisamment loin dans votre vagin, pensez à laisser la cordelette à l’extérieur. Ne gardez pas votre tampon plus de quatre à huit heures, pensée toujours a vous référer à la notice. Avant d’en insérer un nouveau, pensez à retirer le précédent.

Mettre un tampon est-il dangereux ?

Utilisé de manière correcte et renouvelé toutes les quatre heures, le tampon ne représente pas un grand risque. Il est important de souligner que le syndrome du choc toxique peut, potentiellement, toucher 1 % des femmes si elles sont porteuses de la bactérie du staphylocoque doré. Un tampon se compose de substances chimiques et, en bloquant le flux menstruel, le sang devient un milieu de culture favorable pour les infections. Avant d’acheter une boîte de tampons hygiéniques, pensez à vérifier la liste des composants ; veillez à ne pas abuser de leur utilisation pour diminuer le risque.

Mon tampon ne reste pas en place, que faire ? Je peux le perdre ?

Vous ne pouvez pas perdre votre tampon. Il ne doit pas vous gêner pour aller aux toilettes car l’urine sort de l’urètre et votre tampon se situe dans le vagin, vous pouvez pousser le cordonnet pour ne pas la mouiller. Si votre tampon vous gêne ou qu’il vous fait mal c’est qu’il est mal mis. Il n’est peut-être pas inséré assez profondément. Prenez votre temps et n’hésitez pas à réessayer, il s’agit d’une habitude à prendre.

Mon tampon est bloqué, comment le retirer ?

Pas de panique, tirez à la fois fermement et doucement sur le cordonnet et il devrait venir. Le tampon ne vient toujours pas ? Insérer un doigt dans votre vagin et faîtes des mouvements circulaires jusqu’à le trouver, insérez un deuxième doigt et attrapez le tampon, tirez dessus doucement. Si c’est sec et inconfortable alors le tampon n’est pas adapté à votre flux, préférez-en un pour flux moins abondant. 

Où dois-je jeter mon tampon après utilisation ?

Un tampon doit toujours être jeté dans la poubelle, jamais dans les toilettes ! Vous pouvez l’envelopper dans du papier toilette ou l’emballage de votre nouvelle protection avant de le jeter. Les tampons en coton 100% bio sont biodégradés en quelques mois mais les modèles classiques mettent entre 400 et 500 ans à se dégrader.

Les différentes marques et modèles

Il existe de nombreuses marques sur le marché des protections hygiéniques, on retrouve par exemple Nett, NANA, Tampax ou Jho. Différents modèles existent : du modèle mini sans applicateur, le ProComfort avec voile soyeux ou le 100% coton hypoallergénique. Certaines marques proposent même des kits de découverte pour tester les différents produits. Les marques, même bio, ont des modèles à prix très abordables ; comptez, en moyenne, entre 2,50€ et 7€ pour une boîte de tampons.

Y a-t-il un risque pour ma santé ?

Le syndrome du choc toxique – aussi appelé SCT – est extrêmement rare. C’est pour l’éviter lui et toute autre infection qu’il faut respecter la notice en ne le portant pas plus de 4 ou 8 heures selon le modèle. Si vous comptez dormir plus de huit heures alors privilégiez une autre protection menstruelle. Ayez une bonne hygiène intime pour ne pas augmenter le risque infectieux.

Comment enlever mon tampon ?

Ne mettez jamais plusieurs tampons à la fois, pensez toujours à enlever le précédant ! Ne gardez pas non plus votre tampon en cas de relation sexuelle, vous devez d’abord l’enlever. Après le rapport, mettez une nouvelle protection hygiénique. Respectez toujours le temps maximum indiqué pour éviter tout souci pour votre santé.

Quels sont ses avantages ?

Le tampon présente de nombreux avantages. Petit et discret, une fois placé à l’intérieur du corps il absorbe le sang en toute sécurité sans vous gêner dans vos mouvements. Adapté à la pratique du sport, il permet de porter des tenues moulantes sans aucune gêne et vous pourrez même nager sans crainte ! Seule remarque, pensez bien à changer votre tampon avant et après votre séance de natation. De plus, le tampon est rapide à mettre et à enlever. Il se fera une place discrète dans votre sac. Dernier avantage, et pas des moindres, un prix abordable même pour les modèles bio.

Et les inconvénients ?

Le port de cette protection hygiénique présente quelques désagréments. Porter un tampon peut être désagréable les premières fois. Les substances nocives qu’il contient peut avoir des effets néfastes sur la santé alors respectez toujours la notice. Enfin, si vous souhaitez dormir plus de huit heures d’affilées il vous faudra vous tourner vers une autre protection comme la culotte menstruelle

Je n’arrive pas à en mettre, c’est normal ?

Le fait de devoir l’insérer dans son corps peut faire peur mais n’ayez crainte. Une fois bien positionné vous ne sentirez pas votre tampon et si c’est inconfortable alors il est mal mis, essayez de l’insérer plus loin dans le vagin. Mettre un tampon n’est pas douloureux si la taille est bien adaptée, il faut également se détendre et respirer profondément. Le tampon ne doit pas faire mal quand on le retire, sinon c’est qu’il n’est pas assez imbibé ; mettez-vous dans une position confortable, décontractez-vous et tirez sur le cordonnet.

Peut-on donner des boîtes de tampons hygiéniques ?

Il est possible de donner des boîtes de tampons à des associations telles que Les Restos du Coeur ou le Secours Populaire français afin qu’elles les redistribuent à leurs bénéficiaires. Des associations spécialisées comme Règles Élémentaires existent également, elle a pour but de lutter contre la précarité menstruelle en collectant des produits : ses bénévoles ont à cœur de sensibiliser sur le sujet.

Pensez toujours à consulter la notice d’utilisation pour éviter tout risque de SCT (syndrome du choc toxique). Privilégiez les modèles de tampons en coton 100 % bio. A présent vous avez toutes les informations entre vos mains afin de faire un choix éclairé sur ce produit. Sachez que d’autres protections existent comme la serviette ou la cup.

2 réflexions au sujet de “Tout savoir sur les tampons hygiéniques”

Laisser un commentaire